fete

RADdO

CARNAVALS ET FESTIVITÉS

Entrée thématique


Ma bourgeoise est bé malade


Cette Pièce musicale inédite a pour titre "Ma bourgeoise est bé malade". Elle provient de Château-d'Olonne (Le).

Détails de l'archive

Titre Ma bourgeoise est bé malade
Origine du titre : Analyste
Note Timbre : "La complainte de Fualdès"
Mots Clé trésor ; canard(s), canne(s) ; femme(s) ; bourgeois, bourgeoise ; repas, dîner, déjeuner, souper, pique-nique ; maladie, malade ; mariage : mari, marié(e), marier ; médecin(s), médecine ; boire, buvons, bu, ; voisin(e), voisinage ; père, papa, grand-père ; bovin, boeuf(s), vache(s), veau(x) ; mort, mourir ; argent, argenté(s) ; monnaie : argent, écu(s), sou(s), franc(s) ; chandelle ; funérailles, funéraire, tombe(s), enterrement, enterrer ;
Localisation Château-d'Olonne (Le) (Plus d'informations sur Wikipedia)
Sables-d'Olonne (Les) (Plus d'informations sur Wikipedia)
Vendée (Plus d'informations sur Wikipedia)
France (Plus d'informations sur Wikipedia)
Territorialité(s) : Pays des Olonnes ;
Informateur(s) Lemarchand Suzanne (Claire Giselle Christianne) - Naissance : Sainte-Foy 25/01/1926

Oeuvre

Oeuvre Référence Ethnodoc : EA-05483 - Ma bourgeoise est bien malade
Laforte : non-référencée - VI, A-**
Coirault : non-référencée - 1137**
Thème : 1137 - Lettrées patoisantes
Résumé : Le médecin est venu la voir et lui a donné des portions. Je crois bien qu'elle ne se relèvera pas. Le mari lui donne un remède pour la maladie des vaches. Si elle meurt de cette maladie, j'aurais perdu mon trésor. J'oserais me remarier.
Mots Clé : bourgeois, bourgeoise - canard(s), canne(s) - médecin(s), médecine - monnaie : argent, écu(s), sou(s), franc(s) - chandelle - bovin, boeuf(s), vache(s), veau(x) - maladie, malade - mort, mourir - malheur, malheureux(se) - trésor -
Voir la liste des oeuvres
Résumé Idem
Expression(s) voix seule ;
Usage d'après l'analyste circonstance : amuser une assemblée ;
Nombre de couplets 13
Incipit du couplet Ma femme est bien malade / Voilà comment c'est arrivé
Incipit du couplet en langue Ma bourgeoise est bé malade / V'là c'mment o l'est arrivé
Texte saisi Oui
Texte de la chanson 085_01_2001_0490 Ma Bourgeoise est bé malade Ma bourgeoise est bé malade V'là c'mment o l'est arrivé A galoper dou canés Qui dévoriant nout salade O li a craqué dans l'cageot O li a tourné l'ciboulot Mais déjà l'autre soirée Son pauvre tchœur lui faisait mou Car elle avait eu trop chou Quand a brassait sa beurneïe A m'dicit sais poué c'qu'o s'ra Cré qu'o l'est l'phylloxéra De tchette manière ma pauvre femme Est bé fichue sûrement Tous les voisins prétendant Qu'o l'est une fluxion d'poitrine A c'qu'o disant les médecins O s'en souve pas un sur deux Y cré bé qu'ma pauvre femme Bonne gens n'sen relevera pas Leï qui manquait pouet ses r'pas N'a plus de goût qu'pour la routie Au lieu de boire et d'manger A passe son temps à quener Y'ai fait cuire de la morue Pour li donner d'l'appétit O l'est ça qu'a lèche un p'tit Après elle n'en a poui v'lu Y li offriri dou grattons Alle ou-z-a poué trouvé bon Leï qui cause comme une ajasse V'là qu'a peut plus jicasser A peut plus s'débarboucher Qu'dans son échine o racasse Sa pauvre goule s'est retrécie Comme une croûte de pain choumie Ma qui sé y'a un p'tit ficelle Y'ai bé vu c'qu'o li fallait Y'ai fait fondre dans dou lait La moiteï d'ine chandelle Après en avoir brasseï Y'ai été por li dounneï Pas besoin que vous sachiez Tchou remède est un secret Que mon pepé se servait Pour la maladie d'ses vaches O les l'moyen d'les souver Quand o les fait pas crever La veille est pé trop aimable Quand y'étais por li porter A s'ébranlait dans son vieux Pi l'a été abominabe Por avaler tchou ragoût O faudrait poué être zirou O l'est poué tche qui m'embête Mais si elle a d'quoué en guérir A f'rait bé mieux de mourir Que de bouffer notre galette Une pauvre pièce de cent sous Est vivement rendue au bout Le méd'san qu'est v'nu la vouère Y'a-t-ordouné dou portions A c't'hure o faut qu'y mettions Cinq à six versicatouères Si a continu bounes gens A bouffera tote notre argent Quoique la cré poué mourante De craint que le malhur arrive Y'ai invité tos ses n'vurs A venir voir la pauvre parente A sait bé que ... A payer son enterrement Si a mour d'chette maladie Y'arai perdu mon trésor Moi puisqu'en tant qu'on est mort On ne peut rester en vie Au lieu de m'tuer à brailler Y'essaierai à m'remarier
Coupe F M M F M M
Nombre de pieds 7 7 7 7 7 7

Propriété et enquête

Informateur(s) Lemarchand Suzanne (Claire Giselle Christianne) ;
Preneur(s) de son Cheviller Marie-France ;
Enquête Arexcpo en Vendée-Association Mémoire des Olonnes
Collection(s) Arexcpo en Vendée ; Association Mémoire des Olonnes ;
Fonds Arexcpo en Vendée ;

Conservation numérique

Conservateur(s) EthnoDoc ;
Support audio 01.25.04.01 -
Date : 25 avril 2001
Compteur de la séquence Début : - Fin : - Durée : 00:04:35
Plage de la séquence 3

Inventaire et consultation

Clé du document 114877
Inventaire 2001 - 490
Cote de consultation RADdO 085_01_2001_0490
Catégorie Pièce musicale inédite (chanson, musique,...)
Niveau de consultation consultable
Responsable de saisie OPCI-Ethnodoc
Format de consultation MP3 (.mp3)
Lien de l'extrait / miniature numérique https://raddo-ethnodoc.com/archive/114877 [QR Code]
RADdO   logo Arexcpo en Vendée