raddo

RADdO

RÉSEAU D'ARCHIVES ET DE DOCUMENTATION DE L'ORALITÉ

Base d'archives ethnographiques


Juif errant (Le)


Cette Pièce musicale inédite a pour titre "Juif errant (Le)". Elle provient de Mouilleron-le-Captif.

Détails de l'archive

Titre Juif errant (Le)
Origine du titre : Analyste
Mots Clé chemin ; Monsieur, Messieurs ; tablier ; rêve(s) ; rivière, fleuve, cours d'eau, ruisseau ; ville ; bourgeois, bourgeoise ; vallon(s), vallée(s) ; homme(s), bonhomme(s) ; vieillard(s)(de), vieille(s), vieux ; ami(s)(e)(es), mie ; maison(s) ; mer, océan ; mensonge(s), menteur ; montagne(s), mont(s) ; boire, buvons, bu, ; auberge, aubergiste ; enfant(s) ; mort, mourir ; adieu(x) ; maître ; bois, forêt ; barbe ; étranger ; Amérique ; Dieu ; Jésus ; île(s) ; âge ;
Localisation Mouilleron-le-Captif (Plus d'informations sur Wikipedia)
Vendée (Plus d'informations sur Wikipedia)
France (Plus d'informations sur Wikipedia)
Informateur(s) Guillet Victoria - Naissance : Venansault 03/02/1925 - Apprentissage par ses grands-parents

Oeuvre

Oeuvre Référence Ethnodoc : EA-00548 - Le Juif errant
Laforte : Le Juif errant - II, B-11
Coirault : Le Juif errant - 08609
Thème : 0086 - La religion - Légendes de l'Ancien et Nouveau Testament
Résumé : On raconte des choses merveilleuses arrivées depuis quelques temps. Chacun voulut contempler le curieux habillement qui frappa tous les regards. Il a été condamné pour avoir refusé à Jésus-Christ la permission d'arrêter devant sa porte..
Mots Clé : guerre(s), guerrier(s) - vieillard(s)(de), vieille(s), vieux - adieu(x) - auberge, aubergiste - aveugle - barbe - boire, buvons, bu, - bourgeois, bourgeoise - Jésus - tablier - tempête - ville - bourgeois, bourgeoise - ville - maître - Monsieur, Messieurs - rivière, fleuve, cours d'eau, ruisseau -
Voir la liste des oeuvres
Résumé Idem
Expression(s) voix seule ;
Nombre de couplets 24
Incipit du couplet Est-il rien sur la terre / Qui soit plus surprenant
Texte saisi Oui
Texte de la chanson 02/653 LE JUIF ERRANT Est-il rien sur la terre Qui soit plus surprenant Que la grande misère Du pauvre juif errant Que son sort malheureux Paraît triste et fâcheux Un jour près de la ville De Bruxelles en Brabant Des bourgeois forts civiles L'accostèrent en passant Jamais ils n'avaient vu Un homme aussi barbu Un habit tout difforme Et très mal arrangé Lui fit croire que cet homme Etait fort étranger Portant comme ouvrier Un simple tablier Ils lui dirent : bonjour maître De grâce accordez-nous La satisfaction d'être Un moment z-avec vous Ne nous refusez pas Tardez un peu vos pas Messieurs je vous proteste Que j'ai bien du malheur Jamais je ne m'arrête Ni ici, ni ailleurs Par beau ou mauvais temps Je marche incessamment Entrez dans cette auberge Vénérable vieil homme D'un pot de bière fraîche Vous prendrez vot'repas Nous vous régalerons Le mieux que nous pourrons J'accepterai de boire Plus d'un coup avec vous Mais je ne puis m'asseoir Je dois rester debout Je suis en vérité Confus de vos bontés De savoir votre âge Nous serions bien curieux A voir votre visage Vous paressez fort vieux Vous avez bien cent ans Vous montrez bien autant La vieillesse me gêne J'ai bien plus de cent ans Chose sûre et certaine Je passe encore trente ans J'avais douze ans passés Quand Jésus-Christ est né N'êtes-vous point cet homme De qui l'on parle tant Que l'écriture nomme Isaac, juif errant De grâce dites-nous Si c'est sûrement vous Isaac Laquedème Pour nom me fut donné Né à Jérusalem Ville très renommée Oui c'est moi mes enfants Qui suis le juif errant Juste ciel que ma ronde Est pénible pour moi Je fais le tour du monde Pour la cinquième fois Chacun meurt à son tour Et moi je vis toujours Je traverse les mers Les rivières, les ruisseaux Les forêts, les déserts Les montagnes, les coteaux Les plaines et les vallons Tous les chemins sont bons J'ai vu dedans l'Europe Ainsi que dans les îles Des batailles et des chocs Qui coûtaient bien des vies Je les ai traversés Sans y être blessé J'ai vu dans l'Amérique C'est une vérité Ainsi que dans l'Afrique Grande mortalité La mort ne me peut rien Je m'en aperçois bien Je n'ai point de ressource Ni maison, ni de biens J'ai cinq sous dans ma bourse Voilà tout mon moyen En tout lieu, en tout temps J'en ai toujours autant Nos rêves ont comme un songe Le récit de vos mots Nous traitons de mensonges Tous vos plus grands travaux Aujourd'hui nous voyons Que nous nous méprisons Vous êtes bien coupable De quelques grands péchés Pour que Dieu tout aimable Vous ait tant affligé Dites-nous l'occasion De votre punition C'est ma cruelle audace Qui cause mon malheur Si mon crime s'efface J'aurai bien du bonheur J'ai traité mon sauveur Avec trop de rigueur Allant sur le calvaire Jésus chargé de sa croix Le dit tant débonnaire Passant devant chez moi Veux-tu bien mon ami Que je repose ici Moi cruel et rebelle Je lui dis sans raison Pars âme criminel De devant la maison Avance et marche donc Car tu me fais affront Jésus la bonté même Me dit en soupirant Tu marcheras toi-même Pendant plus de mille ans Le dernier jugement Finira ton tourment De chez moi à l'heure même Je sortis bien chagrin Avec douleur extrême Je me mis en chemin Dès ce jour-là je suis De marche jour et nuit Monsieur le temps me presse Adieu la compagnie Grâce à vos politesses Je vous en remercie Je suis trop tourmenté Quand je suis arrêté

Propriété et enquête

Informateur(s) Guillet Victoria ;
Preneur(s) de son Besson Michelle ;
Enquête Arexcpo en Vendée-C.C. Yonnais
Collection(s) Arexcpo en Vendée ; C.C. Yonnais ;
Fonds Arexcpo en Vendée ;

Conservation numérique

Conservateur(s) EthnoDoc ;
Support audio 01.07.05.02 -
Date : 7 mai 2002
Compteur de la séquence Début : - Fin : - Durée : 00:08:20
Plage de la séquence 2

Inventaire et consultation

Clé du document 115527
Inventaire 2002 - 653
Cote de consultation RADdO 085_01_2002_0653
Catégorie Pièce musicale inédite (chanson, musique,...)
Niveau de consultation consultable
Responsable de saisie OPCI-Ethnodoc
Format de consultation MP3 (.mp3)
Lien de l'extrait / miniature numérique https://raddo-ethnodoc.com/archive/115527 [QR Code]
RADdO   logo Arexcpo en Vendée